© 2016 by Consult Communication  www.c2communication.be

UNE MAISON REMARQUABLE

La maison se présente sur 5 niveaux. Sa construction la singularise de celle des autres immeubles privés du début du 20ème siècle dans le quartier du palais de Justice. Bâtie selon les techniques d'avant garde, elle est l'une des premières de la ville à avoir été montée en structures de béton armé.

Une autorisation spéciale de l'administration communale a d'ailleurs été requise à l'époque. Nous sommes en 1911. Ce projet est l'œuvre de l'entrepreneur Tirifahy, pour son propre compte. L'intéressé est un spécialiste de ce type de constructions, surtout à caractère industriel : il travaille pour les charbonnages et la sidérurgie.


Ce sont les Thomas, une famille d'avocats et de magistrats, qui deviendront les seconds propriétaires du bien, qui sera ensuite vendu à une société. Quand la SA Saline l'a racheté pour en faire un apparthôtel, l'immeuble était inoccupé depuis huit ans, à l'état d'abandon. La restauration a consisté à exploiter tous les éléments de style, à fusionner le caractère ancien de la maison aux exigences de confort de sa nouvelle fonction. Le défi a été relevé.

 

 

Le plaisir est à la base de notre projet. Celui de réinvestir un lieu comme celui-ci, de le faire redécouvrir, de contribuer à la rénovation d'un des plus beaux quartiers de Charleroi à travers un projet commercial de caractère. Nous avons tiré parti de la configuration de la maison et de ses éléments de style. A l'intérieur, tout a été modernisé : sanitaire, chauffage, électricité.

Nous n'avons par contre presque pas touché aux volumes des pièces. Véritable colonne vertébrale de l'immeuble, l'escalier monumental en chêne massif été décapé et vernis.


Le hall principal en marbre indique au visiteur le style de la maison, qui l'accueille dans la réception avec la chaleur de ses parquets anciens. L'ambiance du restaurant et du bar est intimiste, mêlant la touche cosy d'un mobilier design de très bon goût.

On ne manque pas les magnifiques portes percées de vitrages biseautés et vitraux colorés dans l'ancienne tradition. La conception de l'aménagement combine la facilité du travail au confort : à l'entresol, le Mayence offre enfin aux regards sa superbe cave à vins entièrement régulée en température et en hygrométrie, baignant dans les faisceaux de lumière.

 

 

 

 

 

Nous tenons en particulier à remercier
IGRETEC - SOCIETE ROYALE d'ARCHEOLOGIE, d'HISTOIRE et de PALEONTOLOGIE de CHARLEROI pour leurs soutiens tout particulier à notre projet.


Mademoiselle Lambrechts a reçu le prix du patrimoine 2008 pour la restauration de l'immeuble.

LE PROJET

REMERCIEMENT